Compte rendu réunion du 11 avril 2017 info pesticide

Quelle surprise !La salle des fête était pleine ,c’est un véritable succès!présence de quelques élus,le sujet de l’impact des pesticides sur la santé intéresse la population ,de nombreux agriculteurs concernés ,la FNSEA ayant pris le relais de la communication (quelle efficacité ! : merci) ,l’humeur de certains ,un tant soit peu belliqueuse tempérée par la présence de quelques gendarmes , ont permis d’aborder presque sereinement l’épandage des pesticides près des habitations et le vide juridique qui laisse toute liberté aux agriculteurs d’épandre des produits toxiques:perturbateurs endocriniens ,molécules mutagènes ,cancérigènes » probables »,insecticides neonicotinoides destructeurs d’insectes utiles ;

Quelques agriculteurs présents dont un responsable de la chambre d’agriculture,ont clamé haut et fort que l’agriculture biologique fait des morts à tour de bras(c’est bien connu!) et que les agriculteurs employant la chimie font très attention a ce qu’ils font et que cela ne présente pas de dangers… !

Et puis que si cela ne vous convient pas (les voisins ) « z’ont ka déménager… » , » il faut arrêter de construire des maisons autour des champs ect.. »

Bref!Circulez il n’y a rien à dire!Balayé : les nombreuses études et alertes de nombreux scientifiques .

c’est des mensonges et ce que disent les producteurs de pesticides c’est vrai (parole divine!)

non la maladie de parkinson n’est pas reconnue comme maladie professionnelle pour les agriculteurs :ce qui est faux .(voir dans ref.doc MSA)

NAVRANT !

Ces agriculteurs (heureusement ils ne sont pas tous comme ça )nous ont fait une démonstration parfaite de leur fonctionnement: nous ne sommes pas responsables , en fait ils désirent être considérés comme des victimes …….D’ailleurs dénoncer nommément un épandage mitoyen est intolérable !

L’intorérable n’est-il pas le manque d’encadrement de ces pratiques ?

L’intolérable n’est-il pas que le ministère de l’agriculture est quasiment le seul décideur avec comme interlocuteurs privilégiés : la FNSEA (syndicat professionnel majoritaire )et le lobby de l’industrie chimique (IUPP).

L’association de défense de l’environnement(en cours d’inscription) a du travail sur la planche et si les agriculteurs( pas tous ) ont perdu leur bon sens , les citoyens doivent exiger de leurs responsables politiques la prise en compte de leur doléances qui sont étayées par de multiples études internationales pour que l’on respecte leurs droits de vivre dans de meilleurs conditions de santé publique .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.